La mine

la mine en 1920

L'utilisation du charbon est connue depuis le moyen-âge.
A vendes, un document daté de 1531 fait mention d'une "charboneira" appelée Champleix.
Le site de Champleix fait partie du bassin houiller de Champagnac-Vendes, d'une longueur de 16 kms et d'une largeur de 3 kms.

La mine de Vendes a fonctionné avec plus ou moins de succès de la moitié du 19ème siècle (1) jusqu'en 1953 date de sa fermeture définitive, avec des périodes plus actives durant les deux guerres 1914-1918 et 1939-1945.

La mine et le viaduc sont liés par la même histoire : l'exploitation du charbon et la nécessité de le transporter pour le commercialiser.
Sur place, il ne reste plus que des vestiges de ce site déclassé qui se situe sur des terrains privés.


En 1998, Vendes a honoré ses mineurs grâce à l'association 3V qui a organisé une exposition sur la mine et reconstitué le site sur maquette (2).
La cité minière de Champleix (corons) qui constituait un ensemble de 50 logements a été transformée en village de vacances VVF.


(1) L'association 3V dispose de l'ordonnance royale du 20 mai 1848 instituant la concession
(2) La maquette est visible au mémorial des mineurs à Ydes (Cantal)